Les oiseaux____________________________________________________________________Retour a la carte

On peut observer plus de 300 espèces d’oiseaux dans la région montréalaise et on considère qu’environ la moitié y nichent. Une soixantaine d’espèces d’oiseaux peuvent facilement être observées aux abords de la rivière Saint-Jacques, et plusieurs autres fréquentent l’endroit par moment. Le parc est intéressant tant pour les oiseaux forestiers qui fréquentent les friches et les boisés que pour les oiseaux aquatiques qui fréquentent les milieux humides et les rives des cours d’eau.

L’aval de la rivière est le lieu d’alimentation de plusieurs espèces d’oiseaux aquatiques de la famille des hérons (grand héron, bihoreau gris, butor d’Amérique et héron vert). La sauvagine s’y arrête aussi pour s’y nourrir pendant la période de migration. Certaines espèces de canards y restent même pour nicher tout comme les hirondelles noires qui ont fondé une colonie en dessous de la route 132, là où elle croise la rivière.

le Grand hEron (Ardea herodias)

Malgré sa taille, le grand héron est un oiseau nerveux lorsqu’il niche. Pour se protéger des prédateurs (par exemple, le raton-laveur et la couleuvre), il construit son grand nid au sommet de hauts arbres et nichent en colonies, appelées héronnières. Le grand héron ne niche pas dans le parc régional mais une grande colonie existe dans les îles des rapides de Lachine.

On peut fréquemment observer le grand héron au parc régional quand il se nourrit. Le grand héron profite de la longueur de son cou pour chasser ces proies à l’affût. Il reste alors immobile, le cou allongé à 45 degrés, ne bougeant que les yeux et la tête. Quand une proie est repérée, il avance et détend rapidement le cou pour happer sa proie d’un coup de bec. Si l’immobilité ne porte pas fruit, le héron adopte une deuxième technique de chasse. Dans ce cas, le héron marche lentement dans des eaux peu profondes et attrape les poissons qui s’enfuient devant lui.

heron


le Canard colvert (anas platyrhynchos)

canard colvert

Le canard colvert est très adaptable et se rencontre fréquemment dans les parcs urbains. C’est un canard barboteur, c’est à dire qu’il se nourrit en eau peu profonde de petits animaux et de végétaux qu’il peut attraper sans plonger.

C’est une espèce commune du parc régional où elle se nourrit et niche. Le nid de ce canard n’est en fait qu’un trou peu profond tapissé de plumes et de petits bouts de végétation. Il est généralement entouré d’herbes hautes pour le cacher à la vue des prédateurs éventuels. La femelle pond de quatre à huit œufs et les couve pendant un peu moins d’un mois. Les canetons peuvent marcher quelques heures à peine après leur éclosion et la femelle les amène rapidement au cours d’eau le plus proche. Ils se nourrissent seuls et la mère les quitte après 10 semaines. 


Le carouge a epaulette (agelaius phoeniceus)


Le mâle de cette espèce est très agressif et attaque quiconque entre dans son territoire, y compris les humains. Lorsqu’il attaque, l’oiseau produit un son rauque et plonge vers son ennemi, un peu à la manière des hirondelles. Le territoire, qui s’étend sur 300 à 1000 m2, peut compter plusieurs femelles. L’habitat par excellence pour le carouge est constitué de hautes herbes sur lesquelles le mâle peut se percher pour attirer les femelles et assurer la défense de son territoire. C’est une espèce qui affectionne particulièrement les quenouilles qui forment d’excellentes tours d’observation.

carouge à épaulette

les Amenagements pour la sauvagine 

Les aménagements fauniques prévus pour la sauvagine (les canards et les oies) rendront les abords de la rivière plus propices à ces oiseaux pendant les périodes de migration, de nidification et d’élevage des couvées. Entre autre, il est prévu qu’un étang à sauvagine soit construit dans la phase 1 du projet. L’étang mesurera 2.7 ha et sera aménagé du coté de La Prairie entre le champ de pratique du golf et le parc Jean-De La Mennais. Le golf de La Prairie devrait être un partenaire majeur pour ce projet. Il pourrait entre autre fournir la pompe nécessaire au maintient du niveau d’eau du bassin.

Cette étendue d’eau artificielle, dont le niveau est contrôlé par l’homme, ressemble un peu à une piscine. Le but principal est de fournir un environnement particulièrement propice à la survie et au développement des canetons. Les canards y trouvent facilement nourriture et abris. Évidemment, un étang à sauvagine profite aussi à de nombreuses espèces telles le grand héron, le rat musqué, les grenouilles et, même, les tortues.

Les aménagements pour la sauvagine incluront aussi des nichoirs pour canards arboricoles, c’est-à-dire des canards qui construisent leurs nids dans les arbres plutôt que sur un nid de végétation aquatique. Au Québec, il existe six espèces de canards arboricoles : le canard branchu, le garrot à œil d'or, le harle couronné, le grand harle, le garrot d'Islande et le petit garrot. Pour construire leurs nids, ces espèces de canards doivent avoir accès à des cavités naturelles dans des arbres. Le plus souvent ces cavités ont été laissées par une vieille branche tombée ou creusées par le grand pic. Pour le moment, les canards arboricoles sont absents de la rivière Saint-Jacques mais les friches et les boisés entourant la rivière offrent un bon potentiel pour leur reproduction. Leur donner accès à des cavités sous la forme de nichoir ne pourra qu'augmenter les chances qu'elles se reproduisent à la rivière.

Pour en savoir plus ... 

  1. Liste des oiseaux de la rivière Saint-Jacques en pdf
  2. Club d’ornithologie de Longueuil : http://www.geocities.com/colongueuil/
  3. Programme de surveillance des oiseaux des marais : http://www.bsc-eoc.org/volunteer/qcmmp/index.jsp?targetpg=index&lang=FR
  4. Québec Oiseaux (portail ornithologique) : http://www.oiseauxquebec.net/
  5. Pour plus de détails sur toutes les espèces de canards du Canada : http://www.virtualmuseum.ca/Exhibitions/Birds/MSS/Francais/portrait.htm
  6. Site sur la faune et la flore du Canada : http://www.hww.ca/index_f.asp
  7. Site de Canards Illimités: http://www.ducks.ca/fr/index.html
  8. Guides sur l’aménagement fauniques (22 guides gratuits) http://www.fondationdelafaune.qc.ca/initiatives/guides_pratiques/

crédit photographique : Héron - Luc Durocher, Colvert - stock.xchng, Carouge - Luc Durocher

© 2008, tous droits réservés